Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous-menu | Aller au menu outils | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Communauté de Communes du Pays Crécois

Recherche

Menu principal

Contenu

AccueilLa gestion des déchetsLes D.A.S.R.I

Imprimer

Les D.A.S.R.I

 
Sur le territoire du Pays Créçois, les laboratoires de biologie médicale et les pharmacies se sont organisés afin de vous proposer un site où vos DASRI (Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux) peuvent être déposés.

Listes des sites acceptant les DASRI sur le territoire du Pays Créçois : 1 - Pharmacie MARTINE DUPONT, 35 rue du Docteur Roux, 77 450 MONTRY. Téléphone : 01 60 04 24 55 – Fax : 01 60 04 64 73

Pourquoi ramener ses DASRI* en pharmacie ? Le traitement des déchets est une chaine humaine qui s’organise autour de différents acteurs :
- Les habitants qui font l’effort de trier leur conteneur bleu pour le tri sélectif,
- Les ripeurs (éboueurs) en charge de la collecte de vos conteneurs,
- Mais également des agents de la chaine de tri, basés au centre de traitement de Monthyon, qui trient manuellement tous les déchets déposés dans le bac de tri.

Chaine de tri {JPG}
Chaine de tri

Depuis quelques années, des administrés déposent dans leur bac de tri des seringues usagées en vue de leur recyclage soit dans le bac, soit dans des bouteilles en plastique. Malheureusement ces déchets de soins à risques infectieux ne sont pas recyclables et piquent le personnel de l’usine de traitement générant des accidents graves sur la chaine de tri.

Les DASRI* sont collectés dans des boites spécialement prévues à cet effet, et déposés dans les pharmacies ou laboratoires d’analyse médicale participant à l’opération.

JPG
Boite à DASRI

En effet, l’élimination des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) est réglementée par des dispositions issues du Code de l’environnement et du Code de la santé publique.

Les déchets d’activités de soins peuvent présenter divers risques (infectieux, chimique et toxique, Radioactif, mécanique) qu’il convient de réduire pour protéger :
- les patients hospitalisés ;
- le personnel de soins ;
- les agents chargés de l’élimination des déchets ;
- l’environnement.

Qu’est-ce qu’un DASRI* ?

- les matériels ou matériaux piquants ou coupants, dès leur utilisation, qu’ils aient été ou non en contact avec un produit biologique ;

- les flacons de produits sanguins à usage thérapeutique incomplètement utilisés ou arrivés à péremption, les tubes de prélèvement de sang, les dispositifs de drainage. D’une manière plus générale, tout article de soins et tout objet souillé par (ou contenant) du sang ou un autre liquide biologique (liquide pleural, péritonéal, péricardique, amniotique, synovial…) ;

- les déchets issus des activités de thanatopraxie,

- les déchets anatomiques humains, correspondant à des fragments humains non aisément identifiables par un non spécialiste ;

- certains déchets de laboratoire (milieux de culture, prélèvements…) ;

- indépendamment de la notion de risques infectieux, tout petit matériel de soins fortement évocateur d’une activité de soins et pouvant avoir un impact psycho-émotionnel : Seringue, tubulure, sonde, canule, drain, gant… .

* Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux (DASRI) ** Source : www.sante.gouv.fr

 

Liens divers